Maisons closes à Nice

par JMS
Maisons closes à Nice

Maisons closes à Nice est un article qui donne des détails sur la prostitution pendant l’Occupation allemande.

” A Nice, il existe actuellement 11 maisons publiques, dont 5 maisons de tolérance et 6 maisons de rendez-vous.

Dans le reste du département, il faut rajouter 9 maisons, soit un total de 20 maisons.

Le chiffre maximum des prostituées inscrites (maisons et isolées) au mois de septembre 1943, date de l’occupation du département par les troupes allemandes, est de 1S2 pour Nice et le département, dont environ 50 isolées.

Les isolées sont presque toutes à Nice, seulement 4 ou 5 à Cannes.

Si nous comparons nos chiffres avec les statistiques d’avant-guerre, nous constatons que le nombre des prostituées officielles a diminué de moitié.

Cette diminution est surtout sensible dans les maisons de tolérance, dont la clientèle civile devient chaque jour plus rare.

Seules sont fréquentées les deux maisons réservées aux troupes d’occupation.

Si les circonstances ont fait tomber le nombre des prostituées officielles, elles ont, par contre, favorisé le développement de la prostitution clandestine.

En 1943, 138 femmes ont été inscrites pour la première fois, contre 90 en 1939.”

Maisons closes à Nice est un texte extrait de la revue “La Prophylaxie antivénérienne” de janvier 1944.

Cette histoire peut aussi vous intéresser.

AUTRES ARTICLES