De l’eau douce au large de Monaco

par JMS
De l'eau douce au large de Monaco

De l’eau douce au large de Monaco raconte une communication scientifique de l’Académie des Sciences à Paris.

Cette Académie a, en effet, « entendu une communication de M. Armand Gautier sur la densité en iode de l’eau de mer.

Le prince de Monaco a fait puiser des eaux de la Méditerranée par 800 et 900 métros de fond.

Le fond de la Méditerranée se trouve à 900 et quelques mètres, tout près du rocher de Monaco.

Les eaux ont été analysées à Paris, et M. Gautier, conformément à son hypothèse, a rencontré près de 2 milligrammes d’iode libre par litre.

La densité en iode de la Méditerranée atteint son maximum non pas près de la couche du fond, mais à 800 mètres environ de la surface.

M. Gautier en conclut donc, qu’à proximité du rocher de Monaco, il doit y avoir au fond des sources d’eau douce qui, évidemment, proviennent de la terre ferme voisine.

De l’eau douce au large de Monaco restitue une séance de l’Académie des Sciences à Paris relatée dans le « Journal des débats politiques et littéraires » du 5 juillet 1899.

La présence de cette eau douce a-t-elle été depuis confirmée ? Et dans l’affirmative, pourrait-on la récupérer ?

AUTRES ARTICLES

error: Le contenu est protégé
quis, libero ante. commodo venenatis, risus.