Vintimille reste en Italie

par JMS
Vintimille reste en Italie

Vintimille reste en Italie reprend une lettre du chef du gouvernement italien qui rassure les habitants de cette ville après la cession du comté de Nice à la France.

” Le Journal de Menton publie la lettre suivante du comte de Cavour au maire de Vintimiglia :

Monsieur le maire,

J’ai reçu l’adresse par laquelle le conseil municipal de votre ville m’informe de l’appréhension de ses habitants qui craignent que Vintimiglia et son territoire ne-soient compris dans la cession faite à la France.

Les craintes dont le conseil municipal s’est rendu l’interprète viennent de sentiments qui honorent et le conseil municipal et la population qu’il représente.

Mais le danger que vous redoutez n’existe pas.

Vintimiglia est sous tous les rapports incontestablement terre italienne, et elle ne peut point et ne sera point séparée du royaume itaiien, dont elle fait partie, et auquel elle a prouvé une affection si dévouée.

Je vous prie, monsieur le maire, d’en donner l’assurance formelle aux membres du conseil municipal, et je profite de cette occasion pour leur offrir, et à vous, l’assurance de ma considération distinguée.

Cavour.”

Vintimille reste en Italie est un texte découvert dans le journal “Le Pays” du 8 mai 1860.

AUTRES ARTICLES