La ville nouvelle d’Ospedaletti

par JMS
La ville nouvelle d'Ospedaletti

La ville nouvelle d’Ospedaletti décrit l’essor pris par cette cité avec le développement du tourisme des hivernants.

“Après Bordighera, recommencent les collines dénudées. Une carrière de calcaire bleuâtre et dur fournit des pierres de taille.

Ospedaletti est une ville nouvelle où le Crédit Lyonnais a bâti, il y a une vingtaine d’années, l’hôtel et le casino.

Ces deux édifices, au passage, font bonne figure.

L’hôtel de la Reine est de construction élégante. Sa galerie, son vestibule et ses grandes chambres en font une maison confortable ; qui peut loger jusqu’à 150 personnes au prix de 10 à 15 francs par jour. La pension suisse, à côté, est plus modeste.

Les deux propriétaires ont leurs hôtels en Suisse l’été.

On trouve aussi quelques maisons meublées.

Le Casino, bel édifice à colonnade, mériterait une fréquentation plus suivie.

Le Corso Regina Margherita est la promenade du bord de la mer.

Le cercle de montagnes moins complet qu’à Bordighera, le cap Nero à l’Est n’est qu’une faible protection. Quelques bois d’oliviers, en haut des pins ornent les coteaux. Les citronniers et les roses sont cultivés, mais moins qu’à Bordighera.

On peut poursuivre sa route vers San Remo.”

La ville nouvelle d’Ospedaletti est un texte découvert dans le livre “Villes d’hiver et bains de mer de la Corniche franco-italienne” du docteur Auguste Labat, publié en 1898.

Cet épisode a une suite, intitulée “San Remo est une station huppée

AUTRES ARTICLES