Mourir pour des figues à Monaco

par JMS
Mourir pour des figues à Monaco

Mourir pour des figues à Monaco relate comment une promenade bucolique sur le Rocher a bien failli tourner au drame.

“Dimanche, vers midi, les promeneurs qui se trouvaient dans le jardin Saint-Martin, ont assisté à une scène émouvante ;

Deux, ouvriers maçons, Vajra Antonio et Peretti Antonio, étaient allés cueillir, des figues de Barbarie sur le flanc est du rocher de Monaco, non loin du rond-point de la promenade.

Une corde attachée à un pin avait servi à leur descente.

Le premier, Vajra, remontait à l’aide de cette corde, avec son panier plein de fruits, quand, à quinze mètres environ du but, ses forces le trahirent.

Il appela, à son aide, et deux témoins accourus à ses cris tentèrent de le hisser jusqu’à eux.

Vains efforts !

Vajra, ne pouvant tenir la corde,” commençait à glisser et allait vraisemblablement se tuer “sur les rochers à pic qui forment, de ce côté, un rempart inexpugnable à Monaco”.

“Mais Peretti, qui se trouvait à plus de 30 pieds au-dessous n’écoutant que son courage, et, malgré les avertissements des témoins effrayés de cette scène, s’élança vers Vajra, le saisit au passage, au risque d’être entraîné avec lui dans le vide, et réussit à le tenir et à le remonter avec l’aide de ses camarades.

Vajra s’était fait, dans sa chute, quelques contusions heureusement sans gravité.”

Mourir pour des figues à Monaco est un fait divers relaté par le journal “La Presse” du 30 août 1880.

AUTRES ARTICLES

error: Le contenu est protégé
eleifend in accumsan mattis risus Praesent consequat. Nullam commodo commodo venenatis