Altesses impériales au Cap Martin

par JMS
Altesses impériales au Cap Martin

Altesses impériales au Cap Martin raconte la rencontre entre François-Joseph, Elisabeth d’Autriche et l’impératrice Eugénie, veuve de Napoléon III.

” François-Joseph d’Autriche était, avec les femmes, d’une exquise et délicate courtoisie et qui semblait d’un autre âge.

J’en surpris un témoignage charmant lorsqu’il quitta le Cap Martin après sa dernière villégiature avec l’Impératrice.

La voiture qui les conduisait à la gare filait à travers les pins, lorsque soudain apparaît au détour du chemin, se détachant sur le vert panache d’un palmier, une femme en deuil, toute droite sous ses cheveux blancs et qui portait encore dans la finesse de ses traits, la noblesse de sa taille, les traces d’une souveraine beauté.

Appuyée sur une canne à pomme d’or, elle semblait les attendre.

Effectivement, elle leur fait signe.

L’Empereur aussitôt descend de voiture avec l’Impératrice, se découvre et s’inclinant très bas, lui baise la main ; puis ils font, dans la bruyère, quelques pas en causant.

Mais les minutes fuient : il faut partir.

L’Impératrice alors l’embrasse avec un tendre respect, l’Empereur ému, s’incline de nouveau très profondément devant elle.

Et la voiture repart à vive allure emportant les augustes voyageurs tandis que la noble dame, immobile, appuyée sur sa grande canne, les suit du regard jusqu’à ce qu’ils aient disparu.

Ils venaient de saluer… l’impératrice Eugénie, qui ne se doutait pas que dans le baiser de l’impératrice Elisabeth il y avait un suprême adieu…”


Altesses impériales au Cap Martin provient du livre “Leurs Majestés ” de Xavier Paoli, publié en 1912.

Au Cap Martin, l’impératrice Eugénie vivait dans la villa Cyrnos.

AUTRES ARTICLES

error: Le contenu est protégé
dictum ut elit. tristique facilisis mi, Lorem