Furie du Paillon à Nice

par JMS
Furie du Paillon à Nice

Furie du Paillon à Nice est un récit qui raconte un emportement de la rivière qui traverse la cité.

” Suivant Alphonse Karr, le Paillon est une rivière propre à faire sécher le linge.
En effet, tout le linge de la ville sèche parfaitement dans le lit de ta rivière, mais il serait impossible d’y laver seulement un torchon.
Une fois par an, le Paillon donne une représentation.
A la suite de quelque violent orage, ou d’une fonte exagérée des neiges dans les montagnes, le lit se garnit d’une eau sale et bouillonnante.
Les galets effrayés roulent, craquent et se précipitent les uns contre les autres.
La population étonnée se range sur les quais et les ponts pour voir lutter contre le courant et se noyer quelques rats d’eau décavés qui, n’ayant jamais vu d’eau, ne savent pas nager.
Le lendemain les galets se sont remis en place, et le Paillon contient à peine quelques litres d’eau.
Les repasseuses rentrent triomphalement dans son lit.”

Furie du Paillon à Nice est un texte extrait du livre “La comédie de notre temps” de Bertall, publié en 1874-1876.

AUTRES ARTICLES