Hector Berlioz compose à Nice

par JMS
HECTOR BERLIOZ COMPOSE A NICE

Hector Berlioz compose à Nice relate les trois séjours niçois du célèbre musicien.

La tour Bellanda, sur les hauteurs de la colline du Château à Nice, a hébergé le compositeur français Hector Berlioz, en septembre 1844.

Il était déjà venu, à Nice, en avril-mai 1831, et avait alors séjourné à la Maison Clerissi au pied de la tour Bellanda.

Il y avait composé l’ouverture du roi Lear.

Une plaque apposée, par l’association des élèves du conservatoire de Nice, le 6 novembre 1932, commémore ces deux séjours.

Dans ses mémoires, Hector Berliz dira que le séjour de 1831 à Nice a constitué “les vingt plus beaux jours de ma vie”.

Sous le charme, il écrit:

“Je suis à Nice, j’en aspire l’air tiède et embaumé à pleins poumons. Voilà la vie et la joie qui accourent à tire-d’aile et la musique qui m’embrase et l’avenir qui me sourit, et je suis à Nice à errer dans les bois d’orangers, à me plonger dans la mer…”

Le fameux compositeur aura l’occasion de revenir, une dernière fois, à Nice en mars 1868. Il séjournera alors à l’hôtel des Etrangers.

Hector Berlioz compose à Nice montre que la beauté de la région niçoise a inspiré une partie de l’œuvre du musicien français.

AUTRES ARTICLES