Le canon anglais tonne à Nice

par JMS
LE CANON ANGLAIS TONNE A NICE

Le canon anglais tonne à Nice rappelle qu’un “rosbif” est à l’origine de cette tradition qui permet de savoir quotidiennement qu’il est midi pétante.

L’anglais Thomas Coventry avait annexé une partie de la terrasse de l’Hôtel Chauvain, sur laquelle il avait installé un observatoire.

Chaque jour, il procédait à trente ou quarante observations astronomiques.

Quelques minutes avant le midi moyen, il élevait un globe coloré à un mât sur le toit. Il le descendait très précisément à midi juste.

A ce moment-là, un canon qu’il avait fait installer dans le parc du Château tonnait, permettant aux niçois de connaître l’heure exacte et de régler ainsi leurs montres et horloges.

Le canon anglais tonne à Nice trouve sa source dans le livre “Les promenades d’un curieux dans Nice” de M. A-F Brun, publié en 1894.

La tradition a subsisté et tous les jours, à midi, le son du canon résonne dans Nice.

Listen to this article
Listen to
this article
Text to speech by Listencat
Text to speech
by Listencat

AUTRES ARTICLES

error: Alerte: Le contenu est protégé !!