Les cendres du général Marceau quittent Nice

par JMS
Les cendres du général Marceau quittent Nice

Les cendres du général Marceau quittent Nice est une histoire qui relate leur transfert du cimetière du Château vers le Panthéon en 1889.

Le 16 juin 1794, le général François Séverin Marceau est vainqueur de la bataille de Fleurus, décisive pour la Révolution française.

Il devait mourir, à 27 ans, sur le champ de bataille d’AItenkirchen, devant Coblence.

Là, le 24 septembre 1796, il fut sommairement enterré par ses soldats de l’Armée de Sambre-et-Meuse.

Puis, un an plus tard, à la demande du général Kléber, autre héros de la Révolution française, son corps fut exhumé et brûlé devant les troupes.

Une partie des cendres furent alors déposées, dans un vase d’airain. Ce dernier fut entreposé au pied d’un modeste monument en forme de pyramide érigée à cette occasion. Elles devaient ensuite disparaître, probablement volées.

L’autre partie des cendres fut, de son côté, envoyée à sa soeur, Emira Marceau. Elle vivait à Nice où elle s’était mariée au conventionnel Sergent, graveur de son état.

Elle garda alors un tiers des cendres de son frère. Puis, elle adressa un autre tiers à la fiancée du général Marceau et le dernier tiers à son aide de camp.

Après son décès, le 6 mai 1834, Emira Sergent fut enterrée au cimetière du Château. Dans son cercueil, on mit les cendres du général Marceau, qu’elle avait encore en sa possession.

Enfin, à l’occasion du centenaire de la Révolution française, les cendres du général Marceau seront exhumées, le 26 juillet 1889. Elles seront, ensuite, transférées à Paris, au Panthéon et aux Invalides, où elles reposent depuis.


Les cendres du général Marceau quittent Nice est une histoire inspirée par M. Henri Moris, archiviste des Alpes-Maritimes. Elle figure dans son livre “Authenticité des cendres de Marceau transférées de Nice au Panthéon en 1889″.

AUTRES ARTICLES

error: Le contenu est protégé
at Praesent vel, luctus consectetur justo porta. et, odio massa id, dictum