Mortel accident de funiculaire à Beausoleil

par JMS
Mortel accident de funiculaire à Beausoleil

Mortel accident de funiculaire à Beausoleil raconte comment la rupture d’un essieu a mis un terme à cette attraction touristique.

” Un grave accident s’est produit ce matin à Beausoleil, sur la ligne du chemin de fer à crémaillère qui, de Beausoleil, monte au village de La Turbie.

Le premier train du matin venait à peine de quitter la gare de La Turbie lorsque le convoi, rendu libre par suite d’une circonstance encore indéterminée, dévala à toute vitesse la distance — 250 mètres environ — qui le séparait de la station de Beausoleil.

La locomotive se brisa en mille morceaux en tombant du talus qui borde le quai de la gare, tandis que le wagon auquel elle était attelée, et où se trouvaient cinq voyageurs, restait sur le quai.

Le mécanicien, M. François Tantini, et un voyageur, M. Jean Gastaud, employé au casino de Monte-Carlo, ont été tués.

Le chauffeur, M. Thomas Vinai, qui a eu les jambes brisées, est mort bientôt après des suites de ses blessures.

Deux voyageurs, M. André Chiabaut et le brigadier de police Astier, ont été blessés, mais peu grièvement.

Le parquet monégasque et le parquet de Nice, ainsi que les ingénieurs du contrôle et l’expert commis par les parquets, se sont transportés sur les lieux de l’accident du chemin de fer à crémaillère.

De l’examen des lieux, il résulte que l’accident est dû à une rupture de l’essieu de la roue dentée motrice qui a occasionné la brisure immédiate de l’essieu de la roue à crémaillère de freinage.

Il est prouvé que le mécanicien, qui du reste a été la première victime, a tout fait pour arrêter sa machine.”

Mortel accident de funiculaire à Beausoleil est un texte extrait du journal ” Excelsior” du 9 mars 1932.

Listen to this article
Listen to
this article
Text to speech by Listencat
Text to speech
by Listencat

AUTRES ARTICLES

error: Alerte: Le contenu est protégé !!