Sainte Dévote de Monaco

par JMS
Sainte Dévote de Monaco

Sainte Dévote de Monaco raconte la triste histoire de la patronne de la Principauté, victime de la brutalité d’un gouverneur romain.

“La légende de Sainte Dévote est d’une touchante simplicité.

La voici telle que la raconte la chronique de Lérins :

« Un gouverneur romain, appelé Barbare, et qui l’était de fait comme de nom, exécutait en Corse l’édit de proscription lancé par Dioclétien contre les chrétiens.

Persécutions romaines contre Sainte Dévote

Une jeune fille nommée Dévote, appartenant à une famille chrétienne, originaire de Nice, fut une des victimes de cette cruelle persécution.

Après lui avoir fait broyer par le bourreau la bouche et les dents, le cruel gouverneur la fit traîner au milieu des rochers et des ronces, puis mettre sur le chevalet, où elle rendit son âme à Dieu.

Barbare, craignant que la vierge ne fût ensevelie par les chrétiens de l’île, ordonna que son corps fût réduit en cendres, selon le rite païen.

Mais le prêtre Benoît et le diacre Apollinaire, avertis par une vision céleste, vinrent prendre le corps de Dévote pendant la nuit, l’enveloppèrent pieusement d’un linceul, et, montant sur la barque du nautonnier Gratien, ils mirent à la voile pour l’Afrique, où le christianisme était alors florissant.

Le vent était contraire, et ils se fatiguèrent vainement à ramer toute la nuit. Le vent du sud poussa leur frêle embarcation vers les côtes de la Ligurie.

Envol de la colombe

Le pilote, à son réveil vit, ainsi que ses deux compagnons, une blanche colombe sortir de la bouche meurtrie de la sainte et se diriger vers la vallée de Gaumates, située à l’orient du promontoire d’Hercule.

Ils la suivirent des yeux jusqu’à une petite anse, où ils débarquèrent, et y ensevelirent le corps de sainte Dévote.

Plus tard, la piété des fidèles éleva un oratoire sur son tombeau.”

Sainte Dévote de Monaco est un texte extrait du livre “Monaco et Monte-Carlo” de Bénédict-Henry Révoil, publié en 1878

AUTRES ARTICLES