Vive la République à Nice

par JMS
Vive la République à Nice

Vive la République à Nice est un texte célébrant le nouveau régime politique après le départ des troupes britanniques occupant Toulon.

La reprise de Toulon aux anglais est l’occasion d’une fête patriotique à Nice.

Cortège de la liberté à Nice

Le 9 janvier 1794, le cortège comprenait tous les corps constitués, venait ensuite une pierre de la Bastille portée sur un char, puis un vieillard de 102 ans, assis sur une charrue, entouré d’un bataillon d’enfants.

Suivait la Société Populaire avec sept drapeaux portant les noms de Brutus, Marat, Rousseau, Lepelletier, Charlier, Bayle et Gasparin.

Venait ensuite un Hercule représentant la force du peuple, puis la déesse Liberté, personnifiée par la citoyenne Cary, portée sur un brancard par huit guerriers dont quatre vêtus à la romaine et quatre en sans-culottes.

Elle était accompagnée de quatre citoyennes vêtues de blanc, avec des écharpes tricolores.

La garnison formait la haie le long du cortège.

Place de la République en fête

Sur la place de la République (aujourd’hui place Garibaldi), l’arbre de la Liberté avait été garni d’inscriptions patriotiques.

La déesse de la Liberté vint s’asseoir sur l’autel de la Patrie.

Alors arriva le char des vainqueurs de Toulon, représentés par quatre républicains foulant aux pieds les infâmes drapeaux des peuples coalisés.

Ils traînèrent dans la fange les enseignes odieuses de la tyrannie, avant qu’on les brûlât.

Après les chants et les discours, le cortège revint sur le port, où il fut salué par les bâtiments français et génois, et se rendit au Temple de la Raison.

La fête se termina par un banquet civique. Chaque citoyen mit sa table devant sa maison et l’on mangea aux cris de : « Vive la République ! ».

Il y eut, le soir, de grandes illuminations en ville, et, par les soins de la Société de la Liberté, on donna au Théâtre, une représentation de « La Liberté Reconquise ».

Vive la République à Nice est un extrait de la relation imprimée de la fête par la Société Populaire de la ville en 1794.

AUTRES ARTICLES