Le prisonnier sans gardien de Monaco

par JMS
Le prisonnier sans gardien de Monaco

Le prisonnier sans gardien de Monaco est le cinquième épisode d’un feuilleton de Passion Riviera qui reprend un texte plein d’humour du dramaturge français Georges Courteline.

” Et dès le lendemain, le gardien ne voyant plus aucune raison pour se gêner, ne crut plus devoir se déranger pour s’occuper de son prisonnier.

Et il cessa complètement de se rendre à la prison, si ce n’est une fois par hasard, pour faire une partie de piquet.

Je dois dire, pour son excuse, que le prisonnier usait de sa liberté avec une extrême discrétion, qu’il allait fort peu au théâtre, et ne se permettait de découcher qu’à de très rares intervalles.

Cet état de choses continuerait encore, si un beau jour le prince de Monaco n’eût jugé à propos d’intervenir et de mettre des bâtons dans les roues.

D’une part, en effet, un emprisonnement accompli dans de telles conditions, jetait le ridicule sur la principauté, et, d’autre part, l’entretien du détenu grevait terriblement le budget. Il fallut trouver un moyen, et c’est alors qu’on imagina de recommuer la peine de détention perpétuelle qui avait frappé le prisonnier en celle du bannissement à perpétuité.

Mais on avait compté sans le prisonnier lui-même qui, à cette nouvelle, jeta des cris de paon.”

Le prisonnier sans gardien de Monaco se poursuit avec l’épisode “Le rentier de la prison de Monaco” du feuilleton de Passion Riviera inspiré par Georges Courteline.

AUTRES ARTICLES