Le souvenir des Noëls d’antan à Nice

par JMS
Le souvenir des Noëls d'antan à Nice

Le souvenir des Noëls d’antan à Nice est le dernier épisode du feuilleton de Passion Riviera sur les Noëls niçois d’antan.

Ainsi se déroulaient les fastes du Cacha fuec, vers 1900, au pays niçois…

Depuis… depuis la guerre surtout, cela hélas a bien changé !

S’il y a encore quelques rares Presepi et si la messe de minuit se célèbre invariablement, ceux-là n’ont plus le charme d’antan, et celle-ci se borne à la seule pompe religieuse.

Quant aux soupers traditionnels de Noël à Nice, autant dire qu’ils sont définitivement disparus.

On soupe en ville, maintenant, et le Réveillon ressemble à toutes les autres fêtes, avec le même menu international, la même musique de jazz, et la même mentalité aussi.

On plante un arbre de Noël tout pimpant, illuminé de belles ampoules multicolores, on met des frises de ouate représentant la neige… le décor est changé.

Et c’est tout ! Noël est un gala… comme les autres.

Quant à la tradition du soulier dans la cheminée, si elle est encore généralement respectée, elle a aussi subi de profondes transformations.

Le chauffage central lui a ôté le dernier reflet de sa primitive poésie : l’image du petit Jésus alambiqué, tirebouchonné à travers l’accordéon du radiateur, évoque par trop la silhouette et les mines grotesques de quelque homme – serpent de music-hall pour donner à rêver aux âmes enfantines.

Allons… résignons-nous. Vieux noëls niçois, chers à nos cœurs fidèles, vous n’êtes plus, pour les poètes, qu’un souvenir parmi d’autres souvenirs…”

Le souvenir des Noëls d’antan à Nice, comme les épisodes précédents, est tiré du journal « L’Éclaireur du dimanche » du 15 décembre 1935.

AUTRES ARTICLES

libero ut luctus felis ut venenatis neque. ut facilisis elit. adipiscing accumsan
error: Alerte: Le contenu est protégé !!