Porte dérobée à Nice

par JMS
Porte dérobée à Nice

Porte dérobée à Nice est une histoire qui détaille un moyen original d’échapper à ses dettes de jeu.

” Dans son nouveau roman intitulé « Le fils prodigue », M. Hall Caine, a choisi Nice pour théâtre de ses frasques.

Une scène de jeu se passe dans un cercle de notre ville.

Oscar, le principal personnage du roman, est ruiné par le baccarat.

Le directeur du Cercle lui propose de corriger la mauvaise chance avec des cartes préparées.

Le malheureux accepte et… naturellement « se refait ».

Mais il refuse une revanche à ceux qu’il vient de dépouiller : on crie au vol, un scandale terrible éclate.

Le directeur entraine Oscar dans son bureau. Une détonation retentit… Oscar, pour le public, s’est suicidé.

Néanmoins, Oscar se porte très bien.

En réalité, il s’enfuit par une porte dérobée.

Dans les maisons où l’on vole, l’escalier lui-même est dérobé. C’est assez naturel.

Seulement, Oscar ne pourra plus se montrer dans le monde où l’on joue… puisqu’il passe pour être mort.”

Porte dérobée à Nice est un texte trouvé dans le journal “La Vie mondaine à Nice” du 1er décembre 1904.

Cette nouvelle histoire peut aussi vous plaire.

AUTRES ARTICLES

error: Alerte: Le contenu est protégé !!