Les acqueducs d’Antibes

par JMS
LES ACQUEDUCS D'ANTIBES

Les acqueducs d’Antibes décrit les constructions faites par les Romains pour transporter une eau potable dans la ville.

“Antibes avait autrefois deux aqueducs, l’un conduisait les eaux du Bouillidou, source abondante, dans le territoire de Valauris, mais le second qui amène les sources du Biot existe encore.

Il avait été délabré par le temps. Il fut rétabli en 1786, dans une longueur de deux mille cinq cents toises, et il sert aujourd’hui à fournir l’eau à trois fontaines.

Dans quelques endroits, cet aqueduc est à quatre-vingts pieds sous terre. De trente en trente toises, il y a un regard.

Chaque fois qu’on boit de ces eaux salubres vives et fraîches on rend grâces aux Romains d’avoir fait un si utile emploi de leur grandeur et de leur puissance mais sans oublier dans sa reconnaissance l’ingénieur Aiguillon à qui l’on doit le rétablissement de cet aqueduc et tous les avantages qu’il procure.”

On trouve cette narration intitulée Les acqueducs d’Antibes dans le livre ” Voyage dans les départements du midi de la France ” par Aubin-Louis Millin, édité entre 1807 et 1811.

Les vestiges archéologiques romains sont encore nombreux dans l’ancienne Antipolis.

Listen to this article
Listen to
this article
Text to speech by Listencat
Text to speech
by Listencat

AUTRES ARTICLES

error: Alerte: Le contenu est protégé !!