Le Carnaval de Nice selon Alphonse Karr

par JMS
Le Carnaval de Nice selon Alphonse Karr

Le Carnaval de Nice selon Alphonse Karr est un nouvel épisode du feuilleton de Passion Riviera sur les Mystères du Carnaval de Nice. 

” Alphonse Karr se réfugia à Nice en 1852, après le coup d’état du 2 décembre.

Il s’y fixa et, avatar curieux d’un homme de lettres, amoureux de la nature, il créa une industrie qui, depuis, devait enrichir la région : l’industrie des fleurs coupées.

Le spirituel écrivain a décrit avec une saisissante vérité les mœurs du Carnaval de Nice.

Le Carnaval de Nice est évidemment un reflet de celui de Naples et de Rome.

Le Carnaval de Nice sur le Cours Saleya

La promenade légale s’appelle le ” Le Corso » ou le « Cours Saleya».

Le Mardi-Gras, c’est au « Corso » que l’on se réunit.

Les piétons encombrent une large allée plantée d’arbres, qui en forme le milieu ; et les voitures tournent à l’entour.

Les fenêtres des maisons, ornées de tapis, et la grande terrasse de la librairie Visconti sont hérissées de têtes.

Il y a médiocrement de personnes costumées, et la plupart sont en dominos.

Les voitures jouent un grand rôle dans cette fête, où leur situation ressemble à celle des soldats que l’on passait autrefois par les verges.

Les piétons d’un côté, les habitants des fenêtres de l’autre, forment une double haie d’où tombent des bonbons, des haricots, des fleurs, des sarcasmes, des œufs remplis de plâtre ou de suie, mais les hôtes des voitures ripostent avec énergie.

Echange de tirs au Carnaval de Nice

Cette artillerie devient quelque fois si formidable que l’on a inventé des masques de toile métallique en guise d’écran ou de visière de casque pour la figure.

L’autorité de Nice a réussi à interdire les œufs de plâtre et de suie, mais les haricots, les dragées de plâtre, les grains de maïs n’ont pas permis de supprimer les masques.

A part le grotesque des projectiles offensifs auxquels des sentiments d’économie ont donné trop de place, il n’y aurait rien de plus gracieux que des bonbons et des bouquets échangés entre les piétons, les habitants des fenêtres et les voitures.

Le Carnaval de Nice selon Alphonse Karr se prolonge avec l’épisode “Le Carnaval de Nice et Alphonse Karr” du feuilleton de Passion Riviera sur les Mystères du Carnaval de Nice.

AUTRES ARTICLES

tempus accumsan ut ipsum ipsum mattis
error: Alerte: Le contenu est protégé !!